Peinture et patine

Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Print this page

La peinture et patine de nos murs. C’est Jonathan (modéliste Québécois) qui, sur la page facebook du traindejules, m’a fait le commentaire suivant : « moi le problème… c’est pas de faire (les moulages) c’est de les peinturer pour que se soit réaliste !  » Mon sang de modéliste n’a fait qu’un tour ! (wizzz…).

Voici donc un tutoriel pour « peinturer » et patiner vos vieilles pierres.

Ceci est ma méthode, il y en a certainement des dizaines d’autres et de meilleures pour arriver à un bon résultat. Essayons de faire simple !

Le matériel nécessaire pour la peinture et patine !

2 à 3 pinceaux, dont 1 à poil dur… Couleurs peintures : noir, ocre, marron, blanc… Terres à décor ombre naturelle, terre de Cassel (noire) que vous trouvez dans les magasins d’arts graphiques, chez ABE 28… de l’eau bien sur,  2 à 3 flocages verdure différents, un peu de terre du jardin, de la laque à cheveux forte et aussi de la colle à bois…

ATTENTION Lors des différentes étapes suivantes,  vous allez appliquer des jus, de la peinture… toute cette humidité fragilise le plâtre. Pensez à bien laisser sécher entre chaque manipulation !

Tout d’abord le mur.

Le moule est prêt, bien à plat… je coule le plâtre et je laisse sécher.

Le moule en silicone

Je verse le plâtre.

Le mur ets coulé

Voilà le mur à délicatement été démoulé, je le laisse sécher correctement (mettre une triple épaisseur de vieux journaux ou « essuie tout » dessous qui va absorber en partie l’humidité).

Le mur ets sec.

Le jus de noir.

Je passe maintenant à la peinture du mur et à la patine.

1ere étape : je mets UN PEU de noir dans un contenant avec BEAUCOUP d’eau pour faire un jus.

Du noir + de l'eau

Jus noir.

Avec un pinceau je badigeonne le mur…

Je mets le jus de noir sur le mur.

le mur en cours 1

Cela peu paraitre un peu foncé… mais en séchant ça va s ‘éclaircir…

le mur en cours 1

La peinture des pierres.

Etape 2 : Quand tout est sec… peindre les pierres en équilibrant en ocre, gris…  gris et ocre, ne pas hésiter à varier les colorations de chaque pierre pour obtenir un patchwork.

un peu de gris + un peu d'ocre

Vous pourrez favoriser le gris ou l’ocre selon le caractère que vous voulez donner à votre mur.

Et voilà ce que ça donne… Il faut laisser sécher à nouveau…

Le mur et ses différentes couleurs

Quelques touches de gris, de marron sur différentes pierres…

Quand tout et sec… je vais procéder au dry brush. Pour cette peinture et patine, j’utilise un pinceau à poils durs…

Avec du blanc pratiquement sec, sur le pinceau sec, je vais effleurer les angles des pierre du mur tout doucement…

De droite à gauche, de haut en bas, de gauche à droite, et de bas en haut… les petites touches de blanc vont « éclairer » le mur !

Le mur avec touches de noiret ocre.cre

Voilà un premier résultat à la lumière. Le noir est resté dans les interstices du mur…

Etape 3 : Je passe maintenant à la terre à décor, avec un coup de terre d’ombre naturelle sur l’ensemble du mur.

J’utilise un pinceau de maquillage, j’ai trouvé ça dans le bac d’une solderie pour 3 fois rien !

Terre d'ombre naturelle

Terre d'ombre naturelle appliquée sur le mur

Je passe un coup de gros pinceau pour enlever le surplus et je souffle un bon coup pour enlever le reste…

Voilà un premier résultat, les couleurs se sont un peu estompé… on tient le bon bout.

Le mur avec la terre à décor

Un coup de terre de Cassel (noire) sur la partie basse du mur + sale que la partie haute !

Vous pouvez en mettre où vous voulez… pour accentuer le relief.

Pour finir, un coup de laque forte à cheveux, qui va fixer les couleurs et les terres à décor… (le mur sent le salon de coiffure !)

Avec la terre à décor noire.

Le Flocage  !

Étape 4 : Je mets par ci par là un peu de colle à bois… quelques points, colle que je vais étaler avec le doigt entre les pierres.

De la colle dans les pierres.

Je mets du flocage sur les parties encollées du mur. Pensez à varier les teintes des flocages.

J’ai aussi mis un peu de terre du jardin (c’est de la vraie, séchée, tamisée et cuite au four – 1/2 heure à 180°)… J’applique, je secoue pour faire tomber le surplus… surplus que je ramasse une fois encore (le mélange) et que j’applique à nouveau !

Terre et verdure

Dans les gros interstices du mur, je mets un peu plus de flocage + 2 touffes d’herbes et voilà le résultat :

Mur terminé après peinture et patine

Vous pouvez faire ce que vous voulez… Un mur + clair / + foncé, plus ou moins de végétation, laissez parler votre créativité.

Au pire, vous recommencez le mur avec 2 cuillères à soupe de plâtre et vous arriverez au résultat que vous souhaitez, après plusieurs essais…

Mur en végétation.

Mur en végétation.

Après notre peinture et patine voilà le mur posé près d’un quai.

Voilà un exemple avec le mur qui pourra être intégré au décor (vous pouvez couper le plâtre à vos dimensions avec un cutter). Pas mal non ?

Mur en situation

C’est simple et rapide ! A vous d’essayer, de vous amuser, à vous de jouer !

Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Print this page

Vous aimerez aussi...

4 réponses

  1. fremont dit :

    Splendide

  2. Tous ces articles sont fort intéressants, merci Patrick pour le partage et le temps passé
    Jean-Claude (Papybricolo)

  3. tellier dit :

    tres bien fait merci

  4. Chryss dit :

    vraiment professionnel !! j admire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *