Patine de la voie

Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Print this page

la Patine de la voie. Nous avons déjà abordé ici la patine des murs, mais jamais celle des rails.

Cela fait partie des taches parfois un peu rébarbatives qui demandent patience et application.

Vous y apporter plus ou moins de soins (super détaillage) en fonction de la maquette (diorama ou gros réseau)

Évidemment ce sera plus simple pour ceux qui possèdent un aérographe. Un coup de compresseur (peinture brune) et le tour est joué.

Le matériel pour la patine de la voie.

Les peintures Humbrol 70 (ancienne référence peinture glycéro – j’ai du stock, vous aussi peut être ?) pour les flancs de voie.

Pour ces mêmes flancs, vous pourrez prévoir de la Humbrol 62 (pour la référence actuelle en peinture acrylique).

Pour la patine des traverses Humbrol 186 (peinture chocolat acrylique).

2 pinceaux pour la peinture et pour les terres à décor.

Prévoir également de la peinture acrylique blanche (dry brush) et de la noire en bombe, pour les aiguilles (amas de graisse).

Le matériel

Vous posez votre voie (Ho en 16,5 mm ou Hoe / N en 9mm). Vous la collez et pensez ensuite à raccorder les bonnes portions de voie au faisceau electrique du réseau.

Après les tests de circulations, vous peignez l’ensemble de vos éléments de voie à la peinture Humbrol 186 (rails et traverses).

Puis, pour la patine de la voie, vous allez commencer par peindre le flanc des rails avec la Humbrol 70 /62 .

Vous peindrez ainsi les flancs de la voie et les tire fonds.

patine de la voie - Peinture des flancs des rails

Ensuite vous prenez de la peinture blanche.

Pratiquement sèche, vous l’appliquerez légèrement sur les traverses pour faire ressortir les veines du bois (méthode du dry brush).

Maintenant vous pouvez passer à la pose de votre ballast.

Privilégiez le ballast en N même si certaines références Ho on une granulométrie adaptée.  Vous pourrez aussi pour une voie secondaire utiliser de la terre de votre jardin (qu vous aurez tamisée et passée au four).

Lorsque le ballast est posé, vous appliquez un nouveau Dry brush. Celui ci va concerner les traverses uniquement (intérieur et extérieur du rail).

Voie de garage

Vous pourrez, quand tout est prêt, appliquer un peu de terre à décor sur votre voie :

Terre de sienne brulée pour le coté rouillé.

Patine de la voie - Des pavés pour un passage routier

Patine de la voie également avec de la terre d’ombre pour salir votre voie.

Du noir sur les aiguilles

Coup de bombe de peinture noire sur les systèmes de translation des aiguilles qui vont symboliser la graisse.

Vous penserez également à traiter vos passages de voie et différents planchers de PN.

Passage piéton.

Pour finir vous pourrez apporter un coté métallique à vos tirefonds avec un crayon à papier gras.

Coup de crayon

Pour la patine de la voie mettre aussi en place des éclisses de liaison anciennes entre les rails que vous trouverez chez Décapod par exemple.

Un coup de gomme pour le nettoyage et en avant !

Un coup de gomme pour nettoyer les rails

La patine de votre voie dépendra évidemment du temps que vous allez y passer…

Elle dépendra également du nombre de mètres de voie à réaliser et du budget que vous aurez à y consacrer (éclisses anciennes, plancher PN…)

Dans l’un ou l’autre des cas il faudra du temps et de la patience. 🙂 Bon courage.

Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Print this page

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. JML dit :

    J’aime bien les passages routiers.
    Beau résultat en tout cas !
    bravo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *