Le plan du réseau !

Vous aimerez aussi...

5 réponses

  1. Nicolas dit :

    D’abord, bravo pour cette conception : elle a à mon humble avis de grandes qualités de base qui pourront en faire un réseau très réaliste :
    – Des voies non parallèles aux bords des modules et toutes en courbe ou légère courbe
    – Du relief dans le paysage malgré l’absence de relief pour les voies
    – De la diversité de paysage : montagne, lac, gare

    Quelques idées à chaud :
    – Faire un embranchement dans le virage au bord du lac. Cet embranchement partirai en tunnel sous la montagne pour aller vers une coulisse souterraine en dessous de la gare de Villeneuve et permettrai de stocker quelques trains tout composés.
    – Prévoir un raccordement « doux », en courbe, des bords de modules qui sont de largeur différentes (avec du medium).
    – Si un Faller car devait être installé un jour, il faudrait prévoir des rond-points assez-large de retournement en bout des modules (devant les gares).

    Questions à se poser:
    – Les voies sont-elles parfaitement horizontales ? Introduire une légère pente entre les 2 gares pourrait peut-être accentuer encore le réalisme (voir la cohérence avec le paysage)
    – les gares doivent-elles être en terminus ou bien faut-il simuler une voie en bord de module comme si le train pouvait continuer dans la ville suivante (raccordement éventuel à d’autres modules un jour en expo ou en cas agrandissement…).

  2. Cathala & Co dit :

    Merci Nicolas pour vos remarques pertinentes !!
    Quelques précisions… la gare de Saint Antonin sera à +8 /+10 cm (avec la route en contrebas au premier plan des modules 3/4 et 5)et la gare de Villeneuve au niveau 0, d’où la différence de niveau entre les deux gares… (8 à 10 cm de déclinaison sur 6m/6m50 de voies ne me semble pas irréalisable). Je pourrai, comme vous me le suggérez, réaliser une coulisse… MAIS sous la gare de St Antonin… mais cela suppose un décor amovible pour la maintenance, avec des voies contre le mur !! je n’aime pas trop… même si votre idée est bonne (nous serons sur ce réseau plutôt sur du trafic marchandise donc convois plutôt courts!)
    Les raccords doux entre les modules seront fait avec les plaques (contreplaqué 10mm) des différents niveaux, quand au Faller system… on va d’abord faire le train, mais peut être en fonction de l’encombrement (nous avons, je vous le rappelle, 68 cm de large !!) prévoir les dimensions pour une future circulation automatique des véhicules, notamment devant les gares.
    Même si ce réseau n’est pas prévu pour des expos… prévoir une voie de sortie module (peut-être aux normes FFM) me semble une bonne idée… là aussi à étudier !
    Merci Nicolas pour votre participation bénévole et amicale !
    Et de votre coté quelques idées avancent ???
    Salutations.

  3. blin dit :

    Bonjour
    votre réseau est très beau, mais pourrai-je en avoir les dimensions exactes?
    cordialement
    BLIN MAXIME

    Réponse :

    Bonjour,
    Environ 6m sur 0,70m de profondeur !!
    cordialement

  4. Geoffrey dit :

    Bonjour,

    Tout d’abord, bravo pour Kerville, jolie réalisation pleine d’ambiance et de poésie. Elle n’est pas sans rappeler le réseau Traez Aour de Jean Buchmann présenté dans le site de micro-réseaux du regretté Carl Arendt.

    A propos du réseau linéaire, le projet est intéressant et je vous souhaite d’aboutir. Je vous recommande (si vous lisez l’anglais) l’excellent site de Chris Nevard, auteur de micro-réseaux remarquables (dont un au moins a été présenté dans Voie Libre: « Arne Wharf ») http://www.nevard.com

    J’ai une ou deux remarques sur les plans des gares: d’une part, les installations « traction » n’apparaissent pas clairement, ni à St Antonin, ni à Villeneuve; d’autre part, l’emplacement des cours marchandies/voies de débord ne sont pas évidents non plus. A cet égard, tout en aimant beaucoup la disposition de la voie d’accès à l’entrêpôt de St Antonin qui croise à niveau une autre voie, je me pose une question: si le tiroir qui y donne accès sert également de voie de débord marchandises, il risque d’y avoir peu de place pour manoeuvrer des wagons destinés à l’entrepôt si d’autres stationnent sur le débord. A l’inverse, si la voie de débord est celle qui est coupée à niveau par la voie desservant l’entrepôt, il me semble (au vu du plan) qu’il y très peu de place pour charger/décharger des wagons en débord, et pour que des véhicules routiers manoeuvrent.

    Cordialement

    Geoffrey

    Réponse :
    Merci mille fois pour ces précisions…
    Les gares vont êtres simplifiées… Le projet était attrayant sur le papier, mais la réalité en est tout autre !! Je vais considérablement simplifié le projet de départ (quand j’aurais le temps !) et me consacrer plus au décor qu’ à la circulation des trains. Le nombres de voies était un peu prétentieux je le reconnais !!

  5. Geoffrey dit :

    Prétentieux, peut-être pas, mais disons optimiste… Il me semblait en effet qu’avec le nombre d’aiguilles envisagé et la distance nécessaire pour les garages francs, il risquait de ne pas rester beaucoup de longueur utile pour les voies de gare… Pour ma part, je n’utilise plus depuis longtemps que les plans au 1/1 des appareils de voie Peco, qui permettent de voir d’emblée ce qui est possible ou pas. Et le possible est toujours moins que le souhaité!

    Mais le tracé tout en courbes est très plaisant et faire simple est toujours sage. Ici encore, voyez les réseaux de Chris Nevard, notamment « Combwich » et (pour de l’ultra-simple en matière de tracé, mais époustouflant au niveau du décor), « Catcott Burtle ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *