Aiguille électrofrog Ho câblage (théorie)

Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Print this page

L’aiguille electrofrog vous la reconnaitrez facilement avec son cœur d’aiguille en métal. Vous la trouvez facilement chez Peco, Tillig, Hornby, Roco…

electrofrog-aiguille-coeur-train-ho-letraindejules

Elle est conçue en opposition à l’aiguille Insulfrog qui elle, possède un cœur d’aiguille en plastique (très inesthétique sur un réseau d’ailleurs).

L’aiguille Insulfrog vous pourrez à la rigueur l’utiliser sur une voie de passage à grande vitesse, cette dernière vous permettra de passer sans encombre l’aiguille (sur une ligne Ho TGV par exemple…) .

Par contre sur un réseau de manœuvres où la vitesse est généralement réduite ou lente, il est impératif d’utiliser des aiguilles électrofrog qui permettront au matériel moteur de ne pas marquer l’arrêt sur l’aiguille par manque d’alimentation.

Principe : le cœur de l’aiguille sera alimenté en fonction de la position des lames de l’aiguille, de la direction donnée.

Pour votre réseau ou module, c’est l’aiguille électrofrog que vous allez choisir pour une alimentation optimum de la voie.

Les modifications de l’aiguille électrofrog :

Voilà le câblage pour un système standard :

Schéma 1 (origine PECO steamline)

Cablage aiguille éléctrofrog

Que le réseau soit numérique ou analogique… il sera similaire.

Attention Les court-circuits impromptus seront cependant plus susceptibles de se produire sur une voie numérique.

OPTION 1 : Vous choisissez de ne câblez pas le cœur d’aiguille.

Ce sont alors les lames de l’aiguille électrofrog qui vont alimenter votre voie selon leur position par contact.

AVANTAGE : facile à mettre en œuvre, il suffira de bien penser à mettre deux éclisses isolantes sur les 2 rails du cœur d’aiguille (voir schéma ci dessus à droite).

INCONVÉNIENTS : Il faudra que vos lames d’aiguille soit extrêmement propres pour que le contact électrique se fasse correctement !

Attention Les longues motrices pourront aussi créer des court-circuits dus à leur empattement importants.

OPTION 2 : Vous allez câbler votre cœur d’aiguille.

Cette option est vraiment recommandée pour ceux qui utilisent le numérique. Vous allez alimenter votre cœur d’aiguille en fonction de la position des lames.

Que vous pilotiez votre changement d’aiguille manuellement ou avec un moteur, il vous faudra apporter quelques modifications à votre aiguille et câbler le cœur électriquement.

Sur cette option 2 vous aller enlever les petits câbles métalliques qui relient le cœur au reste de l’aiguille. Vous souderez ensuite deux à deux les paires de rails comme sur le schéma 1 et sur la photo ci dessous.

Soudure aiguille.

Vous allez ensuite souder un câble sur le cœur de votre aiguille électrofrog.

Attention Pensez à utiliser un morceau de gaine thermorétractable pour bien isoler cette connexion.

Le cablage du coeur d'aiguille electrofrog.

Vous pourrez ensuite (comme sur la photo ci dessous) utiliser un contacteur PECO PL 15 qui en fonction de la position du moteur d’aiguille (auquel il est accouplé) va orienter l’alimentation.

Les moteurs Tortoise ou Tellig et autres  possèdent déjà cette possibilité d’alimentation du cœur de l’aiguille électrofrog en fonction de leur position.

Sur ces moteurs, un câble de couleur est prévu à cet effet.

Contacteur PL15 pour la polarisation du coeur d'aiguille.

Ci dessous le moteur PECO et son contacteur pour l’alimentation du cœur d’aiguille prêts à être fixés sur l’aiguille.

Cablage du moteur peco de l'aiguille electrofrog

Pour les croisements électrofrog ?

Le principe est le même.

Vous utiliserez un interrupteur Bipolaire sur votre système manuel ou motorisé

Vous penserez à mettre des éclisses isolantes sur les deux rails centraux en entrée et sortie de croisement.

Voilà le câblage pour un système standard :

Schéma 2 (origine PECO steamline)

 

Cablage croisement .

Un câblage parfois un peu fastidieux à mettre en place qui vous permettra d’avoir de beaux ralentis sur le réseau. Indispensable pour le réalisme de votre maquette.

Attention Cet article n’est que le reflet d’une expérience et n’est en aucun cas une notice de montage… attention à vos manipulations dont vous êtes les seuls responsables.

Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Print this page

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *